Archive for juin, 2011

Voyage éducatif – voyager tout en apprenant

Jeudi, juin 30th, 2011

Surf à Hawaii (Etats-Unis)

Où apprendre le surf sinon à Hawaii ? La Polynésie dans son ensemble est bien le creuset du surf (les Européens y virent pour la première fois du he’e nalu, littéralement “glisse sur la vague”, au XVIIIe siècle), mais Hawaii reste la Mecque de ce sport érigé en art de vivre. Il existe une pléthore d’écoles de surf où des moniteurs d’une patience infinie vous apprendront à détecter dans l’océan l’arrivée de la houle, à ramer jusqu’à une vague et, surtout, à vous lever sur votre planche.

Entre deux cours sur des spots accessibles comme Waikiki Beach et Puena Point, admirez les pros chevauchant des monstres sur des reef-breaks comme Pipeline, Off the Wall et Sunset Beach. Avec les Waikiki Beach Boys (www.surfschoolusa.com), le cours de 2 heures, proposé deux fois par jour du lundi au samedi, est à 99 $US.

Cuisine à Hoi An (Vietnam)

Sur les rives du Hoi An, qui donne son nom à la ville, le Red Bridge Restaurant and Cooking School est l’un des nombreux restaurants à s’être doublé d’une école de cuisine pour satisfaire l’intérêt croissant pour la gastronomie vietnamienne. Les programmes proposés à la journée ou à la demi-journée sont adaptés à tous, du parfait débutant au vrai cordon bleu. Après avoir visité le marché local pour choisir les ingrédients et tirer quelques enseignements des restaurateurs de rue, vous rejoindrez le restaurant pour assister à une démonstration par un expert avant de mettre en pratique vos connaissances. Au programme, rouleaux de printemps, boeuf mariné et bateau en ananas en guise de décoration.

Le stage d’une demi-journée (environ 20 $US/pers) comprend généralement la préparation de quatre plats. N’oubliez pas votre appareil photo pour immortaliser vos exploits.

Parapente à Saint-Leu (île de la Réunion)

La Réunion s’est forgé une réputation mondiale pour le parapente. Les conditions aérologiques dues au relief et au voyageant climat sont propices à cette pratique, surtout dans le secteur des Hauts de Saint-Leu. On peut y voler près de 300 jours dans l’année. Le décollage pour les débutants s’effectue sur une pente école à 800 m d’altitude (les autres partent depuis le Maïdo, à 1 500 m). L’atterrissage se fait sur la plage. C’est l’endroit idéal pour un baptême, en tandem, avec un moniteur. Les enfants sont acceptés dès 6 ans. Si l’expérience est concluante (et comment ne le serait-elle pas !), optez pour un stage découverte ou un stage d’initiation.

Les prestataires basés à Saint-Leu proposent des baptêmes à partir de 75 € (65 € pour les enfants).

Yoga à Rishikesh (Inde)

Adeptes des expériences mystiques, rien de tel qu’un voyage dans le pays qui a vu naître le yoga. Non contente de favoriser la relaxation par la méditation, cette discipline aiderait aussi, selon des travaux de l’université du Texas, à atténuer les effets secondaires indésirables des traitements anticancéreux. À Rishikesh, dans les paysages apaisants des contreforts de l’Himalaya, des centres permettent aux novices de découvrir étirements, exercices de respiration et contemplation aux côtés de maîtres yogis. Dans certains, entre deux excursions à forte teneur spirituelle dans les montagnes, on vous encouragera aussi à jardiner dans le potager bio et à cuisiner pour la communauté. Les ashrams proposent des stages tous niveaux, de quelques semaines à trois mois.

Lancez-vous sur le chemin de la sérénité sur www.yogashramrishikesh.com.

Espagnol en Patagonie (Argentine)

Entre lacs glaciaires, forêts, vallées et sommets andins, la ville de Bariloche est un cadre si exaltant qu’on y apprend l’espagnol plus efficacement en un mois que n’importe où ailleurs en une année entière. Surnommée la “Suisse argentine”, elle concentre la majorité des écoles de langue de Patagonie, accueillant en permanence des étudiants de toutes nationalités – pas mal pour apprendre quelques mots d’autres langues au passage ! Une pléthore d’excursions sont proposées, du ski à Cerro Catedral, la meilleure station d’Amérique du Sud, à la randonnée en forêt jusqu’à la merveilleuse cascade de Los Cántaros. Le choix est vaste, d’une semaine en stage intensif à 6 semaines de cours particuliers.

Consultez www.spanishinbariloche.com.

Calligraphie à Kyoto (Japon)

Pour tous ceux qui aspirent à passer maîtres dans l’art de la calligraphie japonaise, le cours proposé par l’association des femmes de Kyoto, quoique instructif, pourrait mettre quelques points sur les “i”. Écrire en caractères japonais n’est pas facile : restez concentré si vous voulez faire la fierté de votre professeur. Après un cours sur l’histoire de la calligraphie japonaise, vous verrez et apprendrez comment elle s’exécute. Puis ce sera à vous, petit scarabée, de tracer votre caractère japonais favori, par exemple “paix” ou “amour” (original, n’est-ce pas ?), et d’y ajouter votre signature. Un seul cours suffit pour être pris d’une compassion éternelle et infinie pour les petits écoliers japonais.

Consultez le programme de la Women’s Association of Kyoto sur Wakjapan.com.

Oenologie dans le bordelais (France)

Si vous souhaitez vous familiariser avec les notions qui permettent de découvrir ce qu’est un grand vin, cap sur le Bordelais et ses crus prestigieux. Plusieurs espaces dédiés au vin proposent des stages tout au long de l’année. L’école du vin de Bordeaux organise ainsi des sessions d’été ou des formations longues durant lesquelles vous apprendrez les bases de l’oenologie et à reconnaître les différents cépages. Il est également possible de participer à des week-ends oenologiques, avec visites des vignobles.

Contactez l’école du vin de Bordeaux (ecole.vins-bordeaux.fr), la Maison des bordeaux (www.planete-bordeaux.net) ou La Winery (www.lawinery.fr).

Kung-fu au temple Shaolin (Chine)

Chaque année, des étrangers peuvent suivre des cours au temple de Shaolin, dans la province du Henan, au coeur de la belle chaîne des Song Shan. Les élèves de ce monastère vieux de 1 500 ans, berceau du kung-fu, participent à un stage exigeant conduit par des maîtres shaolin, moines-guerriers à la discipline de fer. Séjour en dortoir, mais peu importe, vous dormirez comme une masse : les activités débutent à 8h30 (5h pour les élèves chinois) pour se terminer au plus tôt à 19h. Mais si vous êtes assidu, peut-être que vous aussi, un jour, vous casserez net une barre de fer d’un coup de tête ou arriverez à transpercer du verre en y lançant un clou. Le monastère est ouvert aux visiteurs toute l’année de 8h à 19h.

Le site www.infohub.com propose un circuit de 10-30 jours avec un stage (environ 2 000 $US).

Survie dans la savane à Esingeni (Kenya)

Après ce stage de survie d’une semaine dans la nature sauvage du Kenya, vous vous sentirez plus humain que jamais – à condition d’avoir tenu le choc, évidemment. Des guides aguerris organisent des excursions en petit groupe au départ de l’Esingeni Bush Camp, dans une réserve animalière privée. Les participants apprennent à se construire un abri, à allumer un feu, à trouver et à préparer leur nourriture et à extraire de l’eau des plantes. On leur enseigne également à s’orienter grâce aux étoiles au coeur d’une savane pleine d’odeurs, de bruits étranges… et d’animaux. Si vous vous êtes toujours demandé à quoi ressemblait la vie des hommes avant l’invention de l’agriculture, cette expérience est pour vous.

Stage de 5 jours (3 500 rands/pers)proposé par la Conservation Academy (www.conservationacademy.co.za).

Construction d’un four à Cadmalca (Pérou)

À Cadmalca, sur les hauts plateaux dans le nord du Pérou, un projet écologique modeste pourrait bien sauver des vies. Pour le voyageur, c’est l’occasion de mener une action utile tout en découvrant une culture souvent difficile d’accès. Logé dans une famille locale qui vous fera découvrir la région, vous devrez en échange vous procurer les matériaux nécessaires à la construction d’un four de cuisson adapté à l’altitude – et le construire vous-même. Il a été montré que les fours permettaient de réduire les problèmes respiratoires graves causés par les feux sans âtre dont se sert cette population montagnarde. Circuits de 7 jours, au départ de Lima. Réservez et comptez environ 1 000 $US.

Source: Lonely Planet – http://www.lonelyplanet.fr