Archive for décembre, 2013

J’ai suivi un cours de cuisine

Jeudi, décembre 5th, 2013

J’ai suivi un cours de cuisine. J’ai toujours eu envie de suivre un cours de cuisine, et j’ai eu la possibilité. J’ai suivi ce cours avec un grand chef qui emploi notamment la cuisine ancestrale. Et au programme, une exécution des préparations établis sur l’huile de noix. Assez original. Véritable berceau de la noix, le Périgord d’antan, via les hommes de préhistorique, exploitaient alors ce fruit, il y a environ X mille sept cents années. Avec le temps, la noix fut de plus en plus chère, et donc, avec le temps, au Xe siècle, les setiers de noix servaient à rembourser les dûs des agriculteurs, alors que, trois siècles suivant, la graisse de noix, apprécié, à l’époque, comme autant estimable que l’or, permettait de régler les baux. Ses utilisations étaient ainsi diversifiés: les paysans l’exploitaient autant pour cuisiner mais aussi pour allumer leurs masures, alors que les femmes se lavaient avec des savons fabriqués à l’huile de noix. C’est au demeurant cette vente de l’huile qui a entrainé la richesse du territoire. J’ai eu la possibilité de réaliser trois repas, avec une pincée de cuisine moléculaire, qui s’est ensuite suivie de la dégustation des mets avec l’ensemble des présents. C’était assez agréable. Actuellement, les ateliers sur l’alimentation sont régulièrement regardés et la cuisine embrase la France. Pourtant pouvoir cuisiner permet également de faire reculer le gaspi. Chaque personne se débarrasse de la sorte 21 Kg tous les ans. La croisade contre la destruction alimentaire sera une des causes en France l’année prochaine. Je soumets une opinion, qui est d’organiser des leçons de cuisine afin d’habituer à utiliser tous le restant et éluder donc de perdre. Je pense qu’il s’agit d’une saine idée. Suivez l’expression si vous également vous envisagez de suivre un cours de cuisine à Paris.