Archive for mars, 2016

Expérience de combat aérien

Mardi, mars 15th, 2016

Je passe trop de temps sur internet, c’est un fait. Sans rien y faire de bien constructif, d’ailleurs (à moins que regarder des vidéos de chatons sur YouTube puisse être considéré comme une occupation constructive). Mais à de rares occasions, entre deux pertes de temps, je trouve une pépite. C’est ce qui m’est arrivé dernièrement, en découvrant à ma grande surprise qu’il était possible de faire un combat aérien… à bord d’un véritable appareil ! Sans trop prendre le temps de réfléchir, j’ai donc sauté sur l’occasion. Ma douce ne partageait pas mon enthousiasme quant à la chose, et ce d’autant moins lorsqu’elle a appris le prix de la prestation. Mais je n’ai pas acquis ma réputation d’acheteur impulsif pour rien ! S’il m’arrive parfois de regretter mes « craquages », ça n’a pour le coup pas été le cas. Difficile de raconter une journée aussi dingue, mais je vais quand même tenter le coup. Ca a duré une journée entière. Les premières heures, j’ai commencé par m’initier aux bases du pilotage. N’ayant jamais pénétré un cockpit d’avion, je ne savais pas trop quoi m’attendre, mais le briefing était fort heureusement très pédagogique. Puis ça a été le moment de décoller, et là, ça a été une autre histoire. Là, ça a été de la folie. Imaginez un laser game géant à bord de de biplans au style rétro. Vous vous retrouvez aux commandes de l’un d’eux, tandis qu’un second est piloté par un autre participant. L’instructeur, un ancien pilote de chasse de l’armée de l’air, fait décoller l’appareil puis vous remet progressivement les commandes. Au fil des minutes, vous voilà seul à tenir le manche ! Vous apprenez d’abord à vous déplacer, puis doucement à faire en sorte d’amener l’appareil ennemi dans votre viseur pour l’abattre. Et quand vous l’atteignez, cela déclenche des fumigènes et l’appareil abattu laisse échapper une traînée de fumée ! Grandiose ! Alors bien sûr, il ne s’agit là que d’un jeu. Mais je peux vous dire que vous perdez vite cette réalité de vue, une fois que vous avez tiré votre première salve ! Surtout que, juste après, vient le moment de permuter les rôles et que, cette fois, c’est vous la cible ! Le jeu n’a beau en être qu’un, l’adrénaline qui vous coule dans les veines est bien réelle, elle ! Si vous habitez dans les environs de Bordeaux,, je vous recommande vivement l’expérience. Voilà le site où j’ai trouvé ce combat aérien, pour ceux que ça intéresse ! Suivez le lien.

10387967_2004058796486847_679604320_n

Suicide en voyage

Mardi, mars 15th, 2016

Lundi, l’Intercités Bordeaux-Marseille a eu plus de cinq heures de retard et un conducteur a été agressé à Angoulême dans un TGV Bordeaux-Paris Les passagers de l’Intercités Bordeaux-Marseille sont arrivés hier lundi avec cinq heures de retard à la gare Saint-Charles. Le train a été arrêté vers 9 heures entre Agen et Valence d’Agen, dans le Tarn-et-Garonne, après un premier accident de personne : un Agenais de 44 ans venait de se jeter sur les rails. Le trafic a finalement repris vers 11 h 30, mais le voyage des 130 passagers s’est à nouveau interrompu à 13 heures, vers Toulouse, pour un autre accident de personne. Le trafic de la gare d’Agen a été fortement perturbé. Les voyageurs sont arrivés à Marseille vers 15 h 30. Dans la même journée de lundi, une agression sur un contrôleur a eu lieu du côté d’Angoulême sur un TVG circulant entre Bordeaux et Paris. Il est question d’un droit de retrait de certains agents de l’unité d’affectation de Toulouse, dont dépend le contrôleur agressé.

En route pour Mars

Mardi, mars 15th, 2016

La mission européenne ExoMars 2016 a bien débuté son voyage vers Mars, avec un décollage réussi à 10h31 (heure de Paris) de la fusée russe Proton depuis le cosmodrome de Baïkonour. Mais le suspense devrait encore durer pendant une partie de la journée de lundi: si le satellite Trace Gas Orbiter et l’atterrisseur Schiaparelli ont été envoyés dans l’espace avec succès, il faudra attendre un peu moins d’une douzaine d’heures pour avoir la confirmation que le duo de l’Agence spatiale européenne a réussi à quitter l’orbite terrestre pour se placer sur une trajectoire qui les emmènera en sept mois vers la planète rouge. Les moteurs du quatrième étage Briz-M devront s’allumer trois fois pendant la journée pour placer la sonde sur des orbites de plus en plus éloignées autour de notre planète, jusqu’à une dernière poussée qui fournira assez de vitesse pour échapper à l’attraction terrestre. Le lancement pourra être considéré comme un succès vers 22h ce soir, quand le satellite TGO se séparera de l’étage Briz, déploiera ses panneaux solaires et enverra un signal par radio au centre de contrôle européen, l’ESOC, à Darmstadt (Allemagne). La prochaine phase critique de la mission est prévue le 16 octobre, avec le largage de Schiaparelli trois jours avant son atterrissage à haut risque, puis un gros freinage de TGO pour se placer en orbite autour de Mars.